« Un monde idéal où c’est la fin » de J. Heska

 

 

 

 

 

 

Résumé

Bienvenue dans un monde idéal !

Un monde idéal où la civilisation telle que nous la connaissons n’existe plus. Dérèglement du temps ? Avènement de la magie ? Crise climatique irréversible ? Épidémie mondiale de mort subite ? Extra-terrestres maladroits ? Invasion de poireaux découpeurs de cervelles ? Crise de déprime globale ? Robots hors de contrôle ? Zombies entreprenants ?
Découvrez 100 histoires drôles, émouvantes, tragiques ou absurdes qui mènent à notre perte !

Mais c’est quoi Un monde idéal ? C’est une collection de livres reposant sur un concept tout simple qui a fait le succès du site Internet http://www.jheska.fr : des textes courts et percutants relatant des histoires basées sur des « et si » ?

Un livre parfait pour un petit moment de détente égoïste, dans le bus, à la pause déjeuner, le soir avant de se coucher ou à la plage !

Mon opinion

★★

___Depuis quelques temps déjà, je vois beaucoup tourner le nom de J. Heska sur la toile et les chroniques sur ses livres fleurir sur les blogs littéraires. Autant d’éléments qui n‘ont pas manqué de piquer ma curiosité ! Aussi, lorsque j’ai été contactée par sa responsable de communication afin de me proposer de recevoir « Un monde idéal où c’est la fin » en version numérique, je n’ai pas hésité une seconde !

Et le verdict est sans appel : dévoré en un rien de temps, voilà un livre qui aura véritablement égayé mes trajets en métro !

___Pourtant, de prime abord, le pari était loin d’être gagné ! car dans son livre, J. Heska fait se rencontrer deux genres que je n’affectionne pas particulièrement, à savoir la science-fiction et la nouvelle. C’était sans compter sur les qualités narratives de l’auteur qui parvient en quelques lignes seulement à planter le décor ainsi que les bases d’une véritable petite intrigue, entraînant à chaque fois le lecteur dans ses divagations les plus folles ! Quel que soit l’environnement choisi ou le scénario imaginé, et en dépit de la concision des textes qui s’enchaînent, le lecteur ne se sent jamais dépaysé, se laissant à coup sûr emporté à chaque fois par l’imagination fertile de l’auteur.

Il faut dire que d’une efficacité redoutable, la plume de J. Heska concilie avec brio concision et pertinence du propos. Succinct sur la forme, les textes sont en revanche riches sur le fond, que ce soit en terme de références (aussi bien cinématographiques, qu’historiques voire faisant écho à des faits d’actualité) qu’en matière d’originalité. L’auteur fait en effet preuve d’une imagination foisonnante qui force le respect.

J. Heska cultive en outre la diversité aussi bien dans les thématiques explorées que dans les registres employés. Tantôt drôles, fatalistes, sarcastiques… quel que soit le ton adopté, la mécanique fonctionne parfaitement et les chutes (souvent excellentes !) imaginées par l’auteur sont aussi inattendues que parfaitement amenées. Si certaines nouvelles se démarquent (immanquablement) davantage que d’autres, je dois avouer que sur l’ensemble des textes proposés, peu nombreux sont ceux à m’avoir laissée totalement indifférente.

___Par ailleurs, si certaines nouvelles ne semblent avoir d’autres prétentions que celle d’être simplement loufoques, d’autres en revanche paraissent nourrir des desseins plus profonds, poussant le lecteur dans ses retranchements. De manière volontaire ou non, certaines thématiques reviennent à plusieurs reprises. Et sans vouloir verser dans l’analyse de comptoir ni prétendre attribuer à Heska des ambitions qu’il n’avait peut-être pas lors de la rédaction de ce recueil, force est de constater qu’en plus de m’avoir offert un excellent moment de divertissement, certains textes m’ont parfois même interpellée.

Dans ces moments-là, le sourire laisserait presque place au malaise. Sous le vernis de l’humour (parfois grinçant) semble alors transparaître une réflexion plus profonde sur la nature humaine. Et le portrait qui en ressort est, disons-le, plutôt accablant.

___Ainsi, sous le prétexte de divertir son lecteur, on peut donc parfois se demander si l’auteur ne l’invite finalement pas à s’interroger. A travers le prisme de ces scénarii apocalyptiques, Heska nous positionne en tant qu’observateurs d’un monde qui, vu sous cet angle et avec ce recul, apparaît comme totalement détraqué, mais auquel les protagonistes principaux semblent s’être accoutumés…

___Finalement, le seul « reproche » que je pourrais éventuellement faire serait que si globalement, J. Heska nous propose des textes d’une grande diversité, à mesure qu’on progresse dans la lecture, des ressemblances commencent inévitablement à se faire sentir entre certains d’entre eux. On pourra donc regretter une impression de déjà-lu à certains moments, mais pas de quoi gâcher ostensiblement un très bon moment de lecture par ailleurs.

Avec « Un monde idéal ou c’est la fin », J. Heska signe un recueil de nouvelles (très) réussi sous le signe de l’humour (au 3ième degré) et de l’absurde. Faisant preuve d’une imagination foisonnante qui force l’admiration, doublée d’un cynisme exquis, l’auteur nous offre une multitude de nouvelles se déclinant dans une grande diversité de registres et de tonalités.

Mais au-delà de l’exercice de style parfaitement maîtrisé, « Un monde idéal où c’est la fin », à travers certaines des nouvelles proposées et des thématiques explorées, est surtout une véritable incitation à la réflexion sur le monde qui nous entoure. Armé de sa plume acéré ainsi que d’un cynisme grinçant, J. Heska pointe à diverses reprises certaines dérives de la société, nous invitant finalement, sous le voile de l’humour et avec intelligence à nous remettre en question.

Un petit bijou d’originalité et d’humour à dévorer n’importe où et surtout sans modération.

Je remercie chaleureusement l’auteur ainsi que les Editions Seconde Chance pour m’avoir envoyé ce livre en version numérique !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s